District Offices


About the Bible


Make a Donation


Volunteer


Media Room


Changing Hearts Changing Lives


Proclamation


Search the Bible


Free Scriptures
& Resources



Translation


Publishing


Distribution


The Bible Cause


About Us


Contact Us

Search our site:

Copyright © 2009
Canadian Bible Society
All Rights Reserved

Main  | Media Kit | Press Releases
Press Releases


Press Releases

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE
(15 juin, 2004)

TORONTO — La Société biblique canadienne se dit très déçue et questionne le raisonnement derrière la décision récente du Juge Supérieur pour la Citoyenneté, Michel Simard, qui enlève le droit à la Société biblique de présenter des bibles aux nouveaux citoyens qui en font la demande.

Depuis plus de 50 ans, la Société biblique a accueilli les nouveaux immigrés dans les cours de citoyenneté, leur offrant gracieusement les Écritures saintes. En 1998, ce droit de la Société biblique a été reconnu officiellement dans un accord signé avec le gouvernement. Il a été stipulé très clairement que les bénéficiaires étaient entièrement libres d’accepter ou non les bibles.

«Nous ne comprenons pas ce qui a poussé le Juge Simard à renoncer à cet accord, surtout qu’il n’y a eu aucune consultation préalable» a déclaré le Rév. Phyllis Nesbitt, directrice nationale de la Société biblique canadienne.

Dans une lettre adressée à la Société biblique, le Juge Simard a simplement indiqué que le Canada est une nation multiculturelle où la liberté de religion est garantie sous la Charte des Droits et Libertés. Sa lettre a indiqué que malgré l’accord, «le fait de permettre qu’on rende les livres sacrés disponibles dans les cérémonies de citoyenneté diminue le message».

«Depuis quand est-ce qu’exclure les Écritures des courts de citoyenneté signifie liberté de religion?» déclare Madame Nesbitt qui croit que cette décision reflète davantage un déclin de ferveur spirituelle plutôt que la liberté religieuse. Elle déclara que «cette grande nation qu’est le Canada a été bâtie sur un fondement fortement religieux.» Refuser « les livres sacrés » dans les cérémonies de citoyenneté ne fait que renforcer les philosophies séculières et antireligieuses plutôt que d’affermir la liberté de religion.

La Société biblique informe ses membres et donateurs de cette tournure décevante des événements et vous tiendra au courant des actions à prendre selon les décisions prises. Priez pour un revirement de cette décision.

La Société biblique canadienne célèbre cette année les 200 ans d’existence du monde des sociétés bibliques, et en 2006 elle célébrera ses propres 200 ans de ministère.

Contacter:
(416) 757-4171





Districts |  Make a Donation |  Volunteer
Media Room | Changing Hearts Changing Lives | Proclamation
Search the Bible | Free Scriptures & Resources
About the Bible |  Translation | Publishing |  Distribution
The Bible Cause | About Us |  Contact Us